Élisabeth Lévy: La gauche contre le réel

Fayard, 2012     Amazon.fr

Description de l’ouvrage:

Un quarteron de journalistes félons menace la République. Ils s’appellent Éric Zemmour, Robert Ménard, Ivan Rioufol, Élisabeth Lévy. Ils ont le mauvais goût de ne pas se prosterner devant toutes les lubies de l’époque: la culture réduite à l’écran, l’art dévoyé en marketing, la disparition de l’autorité des salles de classe, l’effacement des frontières. Ce sont les “nouveaux réactionnaires”.

Mais de tous leurs crimes, le plus grave est de s’obstiner à nommer les choses, même quand elles sont déplaisantes. Ils ne considèrent pas les délinquants comme des victimes et pensent que l’immigration n’est pas seulement une chance pour la France, en particulier pour les derniers arrivés dont elle freine l’intégration, sans parler de l’assimilation. Pour les prêchi-prêcheurs de la “gauche divine” dont parlait Baudrillard, ce refus de repeindre la réalité en rose vaut brevet de crypto-lepénisme: si le peuple pense mal et ne vote pas mieux, c’est parce qu’il a été influencé par ces mauvais coucheurs. Alors les professeurs de vertu dressent la liste des suspects et déclenchent la machine à simplifier, à caricaturer, à dénoncer. Cette alliance de la malveillance et de la niaiserie peut décourager. Ou, au contraire, donner envie de descendre encore dans l’arène pour mener le seul combat qui vaille: celui des idées.

Biographie de l’auteur:

Élisabeth Lévy est notamment l’auteur de La France aux Français? Chiche! : Un entretien avec Malek Boutih mené par Élisabeth Lévy (Mille et une nuits, 2001), Les Maîtres censeurs: Pour en finir avec la pensée unique (Le livre de poche, 2002), Les dangers de l’euthanasie: Entretiens avec Lucien Israël par Élisabeth Lévy (Éditions des Syrtes, 2002), Festivus festivus: Conversations de Philippe Muray avec Élisabeth Lévy (Fayard, 2005), La Discorde: Israël-Palestine, les Juifs, la France. Conversations de Rony Brauman et Alain Finkielkraut avec Élisabeth Lévy (Mille et une nuits, 2006) et Le Premier pouvoir: Inventaire après liquidation (Flammarion, 2007).

Élisabeth Lévy tient salon sur internet, avec le site causeur.fr, et anime le mensuel Causeur Magazine. Elle collabore également au Point, à RTL, à Direct 8.

0 Responses to “Élisabeth Lévy: La gauche contre le réel”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s




Categories

Archives

Recent Comments

AS on The Significance of Franklin…
Bas on The Significance of Franklin…
Bas on The Significance of Franklin…
Jan Olof Bengtsson on Salvini, SD och EU-reformismen…
Jan Olof Bengtsson on 10 år
RB on 10 år
Jan Olof Bengtsson on 10 år
axelwkarlsson on 10 år
Jan Olof Bengtsson on 10 år
sui generis on 10 år
Victor on 10 år
Jan Olof Bengtsson on Moderat omprövning
Irminsul on Salvini, SD och EU-reformismen…
Jan Olof Bengtsson on Salvini, SD och EU-reformismen…
axelwkarlsson on Salvini, SD och EU-reformismen…
All original writing © Jan Olof Bengtsson
"A Self-realized being cannot help benefiting the world. His very existence is the highest good."
Ramana Maharshi